PING PANG 4tet


Vive la musique, vive la poésie !

 

PING PANG !


Julien EIL: Flûte traversière, clarinette basse, saxophones
Christophe GIRARD: Accordéon 
 Thibault CELLIER ou Théo GIRARD : Contrebasse, basse électrique

Denis CHAROLLES: Batterie, trombone, chant

 

 

 

 

  Un répertoire de musiques et de textes d’aujourd’hui, un spectacle vivant et original, parfois même dansant.

Entre écrit et improvisé, avec la même rigueur instrumentale, les créatifs du Ping Pang Quartet revisitent les chansons, mélodies et poémes du temps présent. Ils mènent leur public vers un univers de chansons et de jazz joués librement avec sincérité.

Palette sonore riche et jongleries instrumentales, on retrouve des musiques d'Albert Marcoeur, Julien Eil, Denis Charolles, Joachim Kühn, Thelonious Monk, Eric Dolphy.


Ping Pang un joli vent d'air pur, sonique et  cossu, venu tout droit des contrées improvisibles.

http://www.citizenjazz.com/Ping-Pang-Quartet-a-Jazzebre.html 

 

Musiques à ouïr, jouir.. ou réfléchir, le Ping Pang Quartet

Version courte pour Philippe Duez : rien de mieux qu'un ancien slogan de France Inter pour définir Ping Pang Quartet, "au début ça surprend. Après aussi".

Iconoclaste. Le mot est lâché par Roger Fontanel, le président deD'Jazz Nevers qui délocalise son action depuis six ans à Cosne sous la forme du Jazz-Club des Palais.

Le poil toujours aussi poivre que le veston, il réserve le sel à son discours ; iconoclaste, tel qu'il qualifie le travail de Denis Charolles, le percussionniste chanteur, animateur du Ping Pang Quartet dont on eût hier soir les "Musiques à ouïr".

Réfléchir et jouir riment et résument les deux sentiments qui partageaient le public lors de la pause devant un verre de sancerre offert par Anthony Girard, le vigneron de la Clef du Récit, l'un des trois Girard de la soirée avec l'accordéoniste Christophe et le contrebassiste Théo.

Déjanté, Denis Charolles l'est, la chemise primesautière, le cheveux en bataille. Doué encore plus. Drôle aussi, appelant le public un peu raide de ces soirées de haut vol, corseté sur sa chaise, à danser avant même qu'il entame avec ses musiciens un morceau qui sera tout sauf une valse. 
Et puis fait-il deviner à quel pianiste il emprunte la musique qui va suivre. "Erik Satie" lance un intellectuel au premier rang ; raté fait Denis. L'intellectuel restera sur sa faim.

Pas nous une fois l'oreille coulée au moule de ce jazz libre, exigeant, hors cadre, étalant sa diversité sur toute la gamme musicale, du minimalisme au contemporain en passant par la chanson (magnifique "Ma Môme" de Jean Ferrat et une formidable compo de Charolles sur sa boîte à chaussures).

Lundi 11 décembre 2017. Salle des fêtes de Cosne. Jazz-Club des Palais. Ping Pang Quartet. Avec de gauche à droite : Julien Eil (clarinette basse, flûte, saxophone), Denis Charolles (percussions, guitare, chant), Christophe Girard (accordéon), Théo Girard (contrebasse).

 
 

incroyable