LES ETRANGERS FAMILIERS - Un salut à Georges Brassens

Vendredi 2 Mars 2018 - 20h36
Les Abattoirs, SMAC / Bourgoin-Jallieu (38)
Les Abattoirs

18 route de l’Isle-d’Abeau
38300 BOURGOIN-JALLIEU
Tél. +33 (0)4 74 19 14 20
Fax +33 (0)4 74 19 08 30
contact@lesabattoirs.fr

 

Une belle idée ne fait pas toujours un grand spectacle, mais parfois, une alchimie rare fait d’un beau projet un moment magique, riche et surprenant. Et le miracle opère : chacun au service de l’autre, ils réinventent ensemble Brassens, entre imagination, invention et respect. Et l’on se surprend à découvrir des musiques mille fois entendues, et l’on entend pour la première fois des textes si souvent écoutés.
Entre étrangeté et familiarité, les arrangements musicaux font voler la poussière du temps et révèlent le relief et l’impertinence de textes.

Distribution

 Conception artistique : Denis Charolles, Eric Lareine, Loïc Lantoine, Julien Eil.
 

Chant : Eric LAREINE, Loïc LANTOINE, Denis CHAROLLES, Claude DELRIEU
Denis CHAROLLES 
percutterie, arrosoir, graviers, clairon, guitare - Julien EIL flûte traversière, clarinette basse, sax baryton, synthétiseur - Jacques DiDONATO: clarinette - François PIERRON contrebasse - Claude DELRIEU :accordéon
, guitares
Création lumière : Michaël DEZ
Son : Cédric Le Gal

A propos...

Brassens est-il soluble dans le « patrimoine de la chanson française de qualité » ?
Brassens... Un nom qui charrie son flot d’icônes muséifiées... Une pipe, une moustache... Papoum papoum papoum... Des conversations à l’intimité illusoire, piégées dans la boîte à tuer les idées, à rendre le libertaire aussi fréquentable qu’un gendre idéal (…)

Mortifère, n’est-il pas ? Eh bien non, Georges B. « is alive, and well, and living in Normandy »! Car voilà que la folle tribu de la Campagnie des musiques à ouïr éveille la bête, fait remonter à la vie la colère, la tripe, le désir, la tendresse du rebelle statufié.
Bien choisis les comparses chanteurs, premiers surpris parfois d’avoir sauté à mots joints dans cette mémoire et d’y avoir trouvé avec nous un « ici et maintenant » auquel ne sied nulle nostalgie.

Les chansons sont réinterprétées dans un souci de liberté. Une liberté d’écriture propre à l’univers des musiques à ouïr, avec la volonté d’en faire surgir du neuf, du présent, de l’intemporel. Les interprètes sont pris au jeu, oui, il s’agit bien de jouer, se jouer de cette époque à travers une œuvre de tous les temps.
Amateurs de la «chanson française de qualité», vos souliers sont crottés, écoutez-les chanter !

Les Musiques à ouïr

« La langue, l’articulation, l’esprit musical qui règne autour de Brassens me rappellent étrangement un univers dans lequel je baigne depuis vingt ans ; le jazz »

Denis Charolles

 

Le projet a été crée  en Coproduction avec la Scène Nationale de Sète et du Bassin de Thau - Soutenu par la Drac Normandie, la Région Normandie et la Spédidam.