France Musique / Radio France / le service public encore mis à mal ! Agir pour une programmation digne d’un service public.

Nous sommes musiciens, techniciens, animateurs, et citoyens, compositeurs, improvisateurs mais aussi auditeurs et acteurs d’émissions radiophoniques, nous sommes musiciens et citoyens et fervents admirateurs et défenseurs de la diversité, nous sommes à l’écoute de France Musique et de sa capacité à offrir une large palette de la musique d’aujourd’hui. Nous sommes musiciens-citoyens et pour cette raison ardents acteurs de la culture, de la création, de l’imagination, du gout du risque, de l’initiative, de l’indispensable inventivité, du partage nécessaire de toutes les dynamiques musicales et de l’ouverture au monde.

Alors que partout les fondements qui déterminent nos particularités, nos exceptions et qui sont l’essence même de notre république sont ébranlés, il est impensable d’imaginer nous destituer une fois de plus,  d’outils constitutifs de notre démocratie.  Celle ci a été fondée sur des principes de l’émancipation de chacun dans le partage des biens communs.

Nous sommes révoltés par les choix de la direction de France Musique de faire disparaître 6 émissions exigeantes que sont : à l’Improviste, Le Cri du Patchwork, le Portrait Contemporain, Tapage Nocturne, Couleurs du Monde Ocora, l’Expérimentale. 

France Musique se doit de justifier du financement de tous ces ( ses ) citoyens qui exigent un service public  de qualité sans faille. Par ailleurs, nous savons que ces émissions sont écoutées autant en France que dans le monde entier et qu’elles participent non seulement au rayonnement culturel de la France, mais aussi à l’apprentissage culturel indispensable et à l’émancipation de tous. L’un des rôles de France Musique n’est-il pas de d’ouvrir les oreilles de ses auditeurs ?

Les temps étant actuellement difficiles, il est impensable de faire porter les économies budgétaires de France Musique, sur la seule création musicale.

Radio France est , depuis ses origines, un outil de création radiophonique symbole de notre immense richesse culturelle. Cet outil fait travailler et forme, artistes, techniciens, producteurs, animateurs d’un très haut niveau , reconnus dans le monde entier.

Radio France apporte un soutien important à la musique de création, écrite, improvisée ou de tradition orale. C’est un espace de culture ( cinema, littérature, musique, peinture, débats,  actualité des arts …) qui reste encore libre des contraintes du marché de consommation culturelle de masse.

Cet outil est un gigantesque instrument de créativité nécessaire à la vie de notre démocratie.

Tourner le dos à cette politique de création est une grave erreur, politique, historique, humaine et citoyenne.    

 

Est-ce que le service public ne doit se penser que par l’éternel retour en arrière ?

 

Parce que nous ne pouvons accepter l’obscurantisme artistique, nous demandons à France Musique non seulement de réintégrer l’ensemble de ces six émissions, mais également l’élargissement à de nouveaux programmesconcernant toutes les musiques de création dans leurs entières diversités.

 

Nous, musiciens-citoyens, sommes exigeants et les musiques d’aujourd’hui méritent que leurs diffusions soient à minima équivalentes à celles du passé. 

 

 pétition en ligne / déja 15000 signatures depuis 2 jours 

 

 

 

 

 

 Orange Sockets nouveau Trio des Maos 

le 3 Mai à 20h00 au Centre André Malraux à Rouen 

Festival " Curieux Printemps"

http://www.curieuxprintemps.fr/

le 29 mars au Camion Jazz à Louvigny asso Jazz à roulettes

https://www.facebook.com/events/1667122170101330/

Le 30 mars à l'atelier d'Art  à Gravigny  27930 

https://www.facebook.com/events/762993524082545/

le 2 Avril " Duke & Thélonious " à Montreuil / Théâtre Thénardier 

https://www.facebook.com/events/257812641808600/

le 4 avril " Duke & Thélonious "  à Annecy Festival Lac in Blue avec la Fanfare du CRR d'Annecy sous la direction de Thomas Rabaud

https://www.facebook.com/events/399108773982343/